Réservation ouverte au
07 82 50 25 41 ou
cliquer ici !

Le programme du festival la planche à clous 2021 :

Cie puéril péril – « Bankal »

vendredi 24 septembre 14h30 (scolaire)

Ces deux-là ont élaboré une technique révolutionnaire d’échafaudage hyper adaptable avec des tabourets. Ce sont des bâtisseurs qui tentent désespérément d’atteindre des sommets pour que du haut d’eux, on ait le vertige. Et plus si affinités.

 

Peau de Chagrin – Concert

Vendredi 24 septembre 20h00 au chapiteau bar

Un chanteur de rock’n’roll rencontre un accordéoniste ! Au coin du bar, on écoute les chansons avec le même plaisir que les transitions éloquentes : quelques fois c’est poétique, quelques fois c’est un peu piquant, quelques fois ça gratte carrément… Mais L’humour est toujours là !

 

Gédéon – Les portes du paradigme

Vendredi 21h45 sous chapiteau

Enfermé dans sa salle de bain seul face au miroir, Gédéon se raconte à travers ses fantasmes, ses multiples personnalités et ses doutes. Le spectateur se retrouve à la fois reflet et voyeur, le découvrant dans sa nudité clownesque pour incarner le rôle dans lequel il resplendit : lui‐même.

 

Cie Vic and the rababast – Digitôle, un hommage au court circuit

Samedi 25 septembre 14h00 sous chapiteau

Entre le monde infaillible du digital et l’expression « se prendre une tôle », il y a digitôle, produit d’un système contradictoire défaillant qui relie trois jongleurs et un compositeur de musique électronique !

 

Coll. Pourquoi Pas / La volonté des cuisses

Samedi 25 septembre 16h00 en extérieur ou sous chapiteau

1 piano et 4 artistes de cirque. 

Des portés acrobatiques. Ça jongle aussi : avec les notes, les balles, les mots et les surprises. 

Un spectacle vivant, où chutes et culbutes révéleront les cabossé.es que nous sommes.

 

Radio Kaizman / Blocs Party

Samedi 25 septembre 19h30 et 22h30 en extérieur et sous le chapiteau bar

Situé entre le bouillonnement musical de la Nouvelle-Orléans, les dimensions psychédéliques du rock et le crépitement urbain du hip-hop, Radio Kaizman vous embarque dans une transe inédite, qui vous fera bouger la tête, taper des mains et même danser….

Riffs ultra-chauds, batterie hypnotique, cuivres énergiques et flow aiguisé. Fanfare et hip-hop pour une histoire commune unique.

 

Cie Defracto – Dystonie

samedi 25 septembre 21h30 en salle

La dystonie, c’est un trouble moteur entraînant des gestes incontrôlés. C’est l’histoire d’un voyage au travers des continents intérieurs de trois corps, d’un tablier et d’une platine vinyle. Gestes répétés, situations absurdes, les jongleurs tentent de contrôler leurs corps avec équilibre et humour.

 

Cie Underclouds – Inertie

dimanche 26 septembre 12h30 et 14h30 (étape de travail)

Circassiens et sculpteur se sont associés pour habiter une sculpture mobile géante. Cette lointaine cousine de la toupie leur permet de proposer un geste plastique et circassien, que chacun sera libre de lire à sa façon, d’un œil ludique ou géométrique, scientifique ou rêveur. 

 

Coll. Pourquoi Pas / La volonté des cuisses

dimanche 26 septembre 14h00 en extérieur ou sous chapiteau

1 piano et 4 artistes de cirque. 

Des portés acrobatiques. Ça jongle aussi : avec les notes, les balles, les mots et les surprises. 

Un spectacle vivant, où chutes et culbutes révéleront les cabossé.es que nous sommes.

 

Cie Toi d’abord / La peur au ventre

dimanche 26 septembre 16h00 en extérieur

Jacques, fils de cascadeur, honte de la famille, vient réaliser une cascade, jamais réalisée, même par son patriarche. Il vient, la peur au ventre, demander votre soutien pour retrouver sa place dans l’arbre généalogique de la famille Meyeur.

 

Cie A demain j’espère – Obsolètes

dimanche 26 septembre 17h30 en extérieur ou sous chapiteau

Prêts à refaire le monde ? Ils et elles sont réunis pour agir ! Proche des mouvements d’éducation populaire, cinq personnes pleines de fragilités et de maladresses animent une réunion publique. Et c’est parti pour réfléchir ensemble contre l’obsolescence des objets et des êtres. Un humour acide et truculent.